A- Le e-commerce: conséquences sur l’emploi.

L’été dernier, le Sénat commanditait une étude sur l’impact du e-commerce sur les finances de l'État. C’est la première fois que ce genre d’étude était mené. L’initiative avait donc de quoi réjouir ceux qui reprochent au Législateur de ne pas toujours prendre le temps de mesurer l’impact des nouvelles dispositions adoptées en général et sur internet en particulier.

 Réalisée par le Cabinet Greenwich Consulting, l’étude vient tout juste d’être rendue publique par le Sénat. Elle dresse, en toute indépendance, un bilan des conséquences du développement d’Internet sur l’économie française, et notamment sur la fiscalité et l’emploi.

 Selon le rapport, le commerce électronique est un atout pour l’économie française. Un gisement de croissance qui a su maintenir son dynamisme malgré la conjoncture économique déprimée.

 Cette croissance devrait se poursuivre dans les années à venir. Elle est porteuse d’activité et de nouveaux emplois. Le commerce en ligne a déjà créé 20 000 emplois directs et 60 000 emplois induits. Près de 20 000 emplois directs additionnels devraient voir le jour d’ici 2014. En effet le e-commerce permet de crée des emplois dans le secteur logistique(transport, manutention) mais aussi dans le secteur de l'informatique( ingénieur).

Ce n’est pas tout. Le développement d’Internet et du e-commerce profite aussi aux caisses de l'État. Il engendre de nouvelles recettes fiscales, liées à la consommation additionnelle sur internet. Certes, les écarts de taxations en Europe encouragent l’optimisation fiscale de la part de certains opérateurs. Ce phénomène d’érosion fiscale est loin d’être propre au e-commerce. Le e-commerce n’est que le révélateur du problème de compétitivité fiscale auquel la France est confrontée. Mais surtout il reste marginal par rapport aux recettes additionnelles générées par le web

 Les petites structures et les acteurs spécialisés sur internet (pure players) qui désigne une entreprise ayant démarré et exerçant dans un secteur d'activité unique devraient fortement recruter sous l’effet du développement du e-commerce.

 Les emplois directs de la vente à distance (VAD + e-commerce) en 2006

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site